Sylvie Rioux électromobiliste et fille de char électrique

Exercice de visualisation d’une Mauricie prospère et électrique

Article publié sur www.bloguemauricie.ca le 3 octobre 2014 sous le titre

Quand on arrive au bout, ça revire!

Il existe un vieux proverbe de gars de bois qui dit: Quand tu arrives au bout, ça revire! (prononcer ici boutte). En voyant les marcheurs réunis à Grand-Mère par solidarité avec les travailleurs de la Laurentide, j’ai pensé que ce proverbe était peut-être celui qui décrit le mieux la situation et surtout, l’avenir de la Mauricie. Je m’explique.

Les avantages concurrentiels importants qui ont permis le foisonnement des usines en Mauricie durant le dernier siècle: l’abondance de main-d’oeuvre, la rivière St-Maurice pour le flottage du bois et de l’énergie à prix concurrentiel. La Mauricie a été une pionnière en production hydroélectrique dès 1911 et Hydro Québec y gère toujours une douzaine de barrages producteurs de plus de 2000 Mw total.

Cet été,  j’ai magasiné ma voiture idéale (c’est-à-dire une voiture qui consommerait moins de 4l/100km). Dans mes recherches, j’ai fini par aboutir sur le blogue www.roulezelectrique.com dont l’éditeur en chef,  M. Sylvain Juteau, réside à Trois-Rivières. Après analyse des précieuses infos recueillies sur le site, j’ai enfin fait l’acquisition d’une belle voiture électrique, baptisée EVAA la Volt, qui me permet d’économiser beaucoup de sous en essence (EVAA = electrical vehicule of AmeliorAction).

Avec cet achat sensé,  j’ai découvert un nouveau monde, ici en Mauricie: j’ai découvert une réelle communauté de gens d’affaires qui croient sincèrement à l’électrification des transports récréatif, commercial et industriel. Pas tellement pour l’écolo de la chose mais surtout par conviction que le Québec est un leader en production hydroélectrique à bon prix et qu’il faut en tirer un avantage concurrentiel, au lieu de rester dépendant du pétrole étranger de plus en plus cher.

Pour EVAA, j’ai magasiné une borne de recharge de niveau 2 et j’ai découvert que nous avions deux fabriquants de bornes de niveau 2 et 3 à Grand-Mère: Elmec inc.  et Add-EnergieSur mon Facebook, j’ai appris que nous avions un fabriquant de robot électrique à Shawinigan: Movex. Cette été, j’ai visité la Cité de l’énergie de Shawinigan et j’ai beaucoup appris sur la riche histoire de Shawinigan. Il y a quelques jours, j’ai vu aux nouvelles régionales, l’inauguration de la nouvelle borne à recharge rapide d’Add-Energie située à la halte routière de la Baie de Maskinongé. À Louiseville, à Trois-Rivières, à Shawinigan, on voit de plus en plus des stations de recharge pour les VÉ (avec les meilleures places de stationnement ;0).

Saviez-vous que le Québec est l’une des réserves minières mondiales de lithium permettant la fabrication des batteries de véhicules électriques? Actuellement, ces réserves sont surtout en Abitibi mais qui sait, il y en a peut-être aussi un peu plus à l’Est, au nord de La Tuque? Et pourquoi la Mauricie ne pourrait pas devenir LA destination touristique électrisante pour tous les électromobilistes de l’Amérique du nord?  Pourquoi pas un Grand prix de Trois-Rivières en Formule Electrique et un Monaco de karts électriques? (Je vous jure que je ne suis pas sous l’effet de substances illicites).

Et c’est ainsi que, de fil en aiguille, je me suis prise à rêver d’un monde rempli de nouvelles possibilités pour la Mauricie. Une Mauricie qui profite de sa force hydroélectrique et de tarifs avantageux pour les entrepreneurs créateurs d’emploi et de richesse, allumés et concertés sur des projets en partenariat.

Quand on arrive au boutte du boutte, on revire! Quand les grosses usines étrangères ferment, quand on perd notre emploi, on apprend du passé, on réfléchit à nos atouts et on relève ses manches.  Pourquoi ne pas reprendre notre avenir en main en travaillant à des projets d’avenir et mobilisateurs pour toute la région? L’électrification des transports en est un exemple.

J’ai réalisé pour vous, un poster de visualisation d’un rêve pour une nouvelle Mauricie entrepreneuriale (voir ci-dessous). Car voyez-vous, tout part d’un rêve.

Voyez-vous comme moi toutes les possibilités d’emplois et les partenariats possibles entre les entrepreneurs d’ici?  Voyez-vous l’avenir des jeunes d’ici?

Électromobilité

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.